Comment aider bébé à trouver le sommeil ? Il s’agit là d’une des questions les plus importantes pour tous les nouveaux parents confrontés à des problèmes de sommeil.

Apprendre à votre enfant à bien dormir est l’un des apprentissages que vous avez à transmettre à votre enfant. En mettant en pratique les conseils simples qui vous sont proposés, vous éviterez plusieurs difficultés de sommeil chez votre nourrisson et favoriserez un meilleur sommeil pour toute la famille.

L’importance du sommeil et des siestes

  • Le sommeil est nécessaire pour la santé physique et psychologique de votre nourrisson.
  • Il permet à votre nourrisson de retenir les apprentissages qu’il réalise.
  • L’hormone de croissance libérée durant son sommeil lui permet de grandir.

Quelle est la durée du sommeil d’un nourrisson ?

  • Au début de sa vie, votre nouveau-né dort beaucoup.
  • Ses périodes d’éveils sont de courte durée. Au fil des jours et des semaines, ces périodes d’éveil seront de plus en plus longues.
  • Après 1 mois de vie, votre nourrisson peut être éveillé pendant environ 30 minutes entre ses périodes de sommeil. Progressivement, votre nourrisson va dormir moins souvent, mais plus longtemps. Son sommeil s’effectuera pendant la nuit et les périodes de siestes.
  • Les changements se poursuivent ainsi graduellement, selon l’âge et les besoins de votre enfant.

Quels sont les cycles et stades de sommeil du nourrisson ?

Le sommeil de votre nouveau-né comprend 2 stades différents : le sommeil agité et le sommeil calme. Il est suivi de périodes d’éveil calme et d’éveil agité (pleurs).

  • Un cycle de sommeil comprend les 2 stades de sommeil. Il dure de 50 à 60 minutes.
  • Votre nourrisson peut faire 3 à 4 cycles de sommeil entrecoupés de périodes d’éveil.
  • Vers l’âge de 2 à 4 mois, le sommeil devient de plus en plus calme.
  • Vers l’âge de 6 mois, nous retrouvons 3 stades différents de sommeil : sommeil lent léger, sommeil lent profond et le sommeil paradoxal.
  • Chaque cycle de sommeil pourrait être suivi d’un petit éveil. Ces éveils sont généralement non conscients, mais peuvent parfois l’être. Il est donc important que votre nourrisson apprenne à s’endormir et à se rendormir seul.
  • La profondeur du sommeil de votre nourrisson est différente selon le stade du cycle de sommeil. Par moment, il bouge, il émet des sons, il sourit. Il a les yeux qui bougent sous ses paupières fermées ou ouvertes, mais son regard est absent. Sa respiration accélère ou ralentit. Tous ces mouvements sont normaux.

Comment créer un environnement favorable au sommeil ?

Pour favoriser un bon sommeil, l’environnement est important. Voici des éléments à considérer :

  • La chambre doit être un lieu calme et éloigné des bruits.
  • La température idéale se situe autour de 18-20 °C.
  • Le taux d’humidité doit être inférieur à 50 %.
  • La chambre et le lit doivent être associés au sommeil.
  • Le lit de bébé doit répondre aux normes de sécurité.
  • Pour sa sécurité, votre nourrisson doit dormir dans un lit de bébé et non dans votre lit afin de prévenir la mort subite du nourrisson ou une mort accidentelle lors du sommeil.
  • Votre nourrisson doit être confortable et se sentir en sécurité dans la chambre.
  • Le matelas doit être ferme.
  • Il ne doit pas y avoir de couverture lourde, d’oreiller ou d’objet dans le lit qui puisse nuire à sa respiration ou le blesser.
  • Vous pouvez vêtir votre nourrisson d’une tenue de nuit et l’emmailloter avec une couverture légère. Assurez-vous qu’il n’a pas trop chaud. Le corps a besoin de diminuer sa température pour dormir.
  • Couchez votre nourrisson sur le dos. Toutefois, dès qu’il se tourne seul, il n’est plus nécessaire de le remettre sur le dos. Il peut choisir sa position.
  • Permettez à votre nourrisson de vivre dans un environnement sans fumée pour sa santé et pour prévenir la mort subite du nourrisson.

Comment créer des habitudes pour un bon sommeil ?

Votre nourrisson apprend par observation, par imitation et par répétition. Vous devez lui apprendre une routine de dodo qui lui permettra de s’endormir seul. Il pourra ensuite la reproduire autant lors du coucher que lors de ses réveils la nuit. Par exemple :

  • Si vous l’endormez en marchant, en le berçant ou en lui donnant le sein ou son boire, il voudra reproduire ce comportement chaque fois qu’il devra dormir. Il apprend qu’il a besoin de vous et de boire pour dormir et pour se rendormir.
  • Toutefois, si vous le couchez éveillé et qu’il apprend à s’endormir seul, il pourra se rendormir seul lors de certains réveils la nuit.

Comment créer des associations et des habitudes saines de sommeil pour votre enfant ?

  • Donnez à votre nourrisson de saines habitudes de vie en favorisant un horaire régulier de ses activités : boires, bain, promenade › Une routine est nécessaire pour votre nourrisson. Cela l’aide à créer des points de repère pour favoriser son horaire de sommeil.
  • Les premiers jours de vie de votre nourrisson, allaitez ou donnez le boire sur demande. Progressivement, créez un horaire afin de donner les boires aux 3 à 4 heures.
  • Il n’est pas recommandé d’offrir le sein ou le biberon à chaque réveil ou à chaque fois que votre enfant pleure. Si vous l’habituez ainsi, il va réclamer le sein ou le biberon à chaque réveil.
  • Lorsqu’il n’est pas l’heure du boire, ne tenez pas votre nourrisson sur vous dans la position d’allaitement (à l’horizontale). Tenez-le debout (à la verticale) sur votre thorax ou assis sur vous. Il va être moins porté à chercher le sein.

Faire la différence entre le jour et la nuit

  • Aidez votre nourrisson à faire la différence entre le jour et la nuit en réduisant le bruit, les stimulations et la lumière durant la nuit.
  • Dès votre réveil et celui de votre nourrisson, ouvrez les rideaux afin de faire entrer la lumière dans la maison.
  • Pour la nuit, fermez les rideaux, faites en sorte qu’il fasse le plus sombre possible dans la chambre et réduisez le bruit dans la maison.
  • Laissez la lumière fermée la nuit lorsque vous prenez soin de votre nourrisson. Utilisez, au besoin, une veilleuse. Parlez le moins possible à votre nourrisson et lorsque vous le faites, parlez à voix basse.

L’habitude de s’endormir seul

Habituez le plus tôt possible votre nourrisson à s’endormir seul, dans son lit. Il pourra ainsi se rendormir seul lors de ses réveils la nuit. Comment ?

  • En n’habituant pas votre enfant à dépendre de vous pour s’endormir.
  • En déposant votre nourrisson le plus souvent possible éveillé dans son lit.
  • En vous assurant de ne pas être toujours à côté de votre nourrisson lorsqu’il s’endort.
  • En évitant le plus possible que votre nourrisson s’endorme au sein ou au biberon.
  • En évitant que votre nourrisson s’endorme toujours dans vos bras.
  • Évitez le temps éveillé au lit. Votre nourrisson ne doit pas être plus de 20 à 30 minutes sans dormir dans son lit.
  • Le lit doit être associé au sommeil.

Apprendre à reconnaître les signes de fatigue de votre nourrisson

Couchez votre nourrisson lorsqu’il présente des signes de fatigue. Apprenez à observer et à reconnaître ces signes qui peuvent se manifester de différentes manières : votre enfant se frotte les yeux, il fait moins de mouvements et il est plus calme. Notez que certains enfants deviennent plus agités et pleurent plus facilement lorsqu’ils sont fatigués.

  • Rien ne sert de coucher votre nourrisson parce qu’il est l’heure que vous avez déterminée dans votre horaire ou parce que cela répond au fonctionnement familial.
  • Il faut prendre le train du sommeil lorsqu’il passe, c’est-à-dire lorsque votre enfant présente des signes d’endormissement.

Répondre au besoin de sécurité de votre nourrisson

Votre enfant doit être et se sentir en sécurité en tout temps : Même si votre nourrisson doit apprendre à s’endormir et se rendormir seul, vous devez vous assurer qu’il est en sécurité et que ses besoins sont comblés (besoin de boire, d’avoir une couche propre, de se sentir bien…) :

  • Si les besoins de votre nourrisson sont comblés et qu’il ne se rendort pas, soyez présent, mais de façon discrète et pendant un court moment (un mot, un geste, une chanson pour le rassurer et l’encourager à dormir). Gardez une atmosphère calme en réduisant les stimuli (lumières, bruits…) ;
  • Toutefois, assurez-vous de ne pas intervenir dès que vous entendez un mouvement ou un son. Votre nourrisson bouge et émet des sons selon les étapes de son sommeil. Vous pouvez penser qu’il est éveillé alors qu’il dort;
  • De nombreux pédiatres recommandent que votre nourrissondorme dans votre chambre. Il doit cependant dormir dans un lit de bébé et non dans votre lit. Toutefois, si cela nuit à votre sommeil ou à celui de votre enfant, il peut dormir dans sa propre chambre. Une radio émetteur/ récepteur pour bébé pourrait être utile ;
  • Votre nourrisson peut avoir le sommeil plus fragile lorsqu’il est malade. Vous pouvez alors avoir besoin, pour vous rassurer, de dormir dans la même pièce que lui. Il est important de ne pas dormir dans le même lit que votre enfant.