mot subite du nourrisson

Existe-t-il des signes annonciateurs de la mort subite du nourrisson ?

C’est bien ça le problème : il n’y a pas de signe annonciateur de ce drame. En revanche, tout ce qui peut favoriser la gêne respiratoire du tout-petit pendant son sommeil est pointé du doigt : dormir sur le ventre au risque de ne plus pouvoir relever la tête du matelas, a fortiori s’il est mou, c’est trop risqué. Dormir avec une couette ou un doudou contre lequel il y a un risque de s’étouffer, aussi. Tout ce qui comporte un risque d’enfouissement, de chaleur excessive, et qui gêne la respiration à l’air libre, doit être évité.

Quelles sont le causes de la mort subite du nourrisson ?

La ou les causes de la mort inattendue d’un nourrisson (MIN) ne sont souvent comprises qu’a posteriori : infections, accident de literie, maladies cardiaques, digestives, métaboliques… quand on ne trouve pas du tout d’explication, on conclut à une mort “subite” du nourrisson (MSN).

Couchez votre nourrisson sur le dos

Dès la naissance, prenez l’habitude de coucher votre nourrisson sur le dos sur un matelas ferme, dans un lit rigide (par exemple, lit à barreaux) et sans rien qui puisse le gêner durant son sommeil, c’est la règle d’or.

Couchez votre nourrisson dans son propre lit

Le tout-petit doit toujours dormir dans son propre lit, néanmoins il est préférable de placer son lit dans la chambre des parents pendant les six premiers mois, afin de mieux le surveiller.

Les règles d’or pour protéger bébé dans son lit

Pas d’oreiller, ni coussin, ni couette, ni drap, ni couverture Que ce soit pour dormir la nuit ou pour une simple sieste, Bébé doit être couché avec une gigoteuse ou une turbulette pour le couvrir, ou encore un surpyjama, seul dans son lit à barreaux et dans une pièce non surchauffée.

Un matelas ferme et adapté au lit

  • Le matelas doit être ferme et de dimensions exactement adaptées aux montants du lit. Lorsque vous utilisez un lit parapluie, ne rajoutez pas de matelas à l’intérieur.
  • Attention aux tours de lit et aux grosses peluches Toujours trop épais, le tour du lit représente un danger car Bébé peut y enfouir sa tête en dormant. Comme les doudous trop volumineux ou les grosses peluches.
  • De même, le cale-bébé est à bannir : il n’y a pas d’intérêt à obliger l’enfant tout petit à rester couché immobile sur le dos, et quand l’enfant devient capable de se retourner, le cale-bébé devient vite un piège.

Pas de tabac

Le tabac in utero puis un environnement fumeur est un facteur de risque de mort subite, mais aussi d’infections respiratoires, d’aggra- vation d’un asthme, d’otites chroniques et de régurgitations. Autant de bonnes raisons pour ne pas fumer en sa présence. Ni dehors, ni dans la maison. Ça vaut pour les deux parents, mais aussi pour la nounou et tous les adultes qui s’occupent du tout-petit !

Température sous contrôle

  • Dans une chambre, la température idéale est de 18 ou 19°C, pas plus. Un petit bébé se débrouille beaucoup mieux s’il fait frais que s’il a trop chaud.
  • Découvrez votre bébé en voiture ou dans les magasins s’il y a du chauffage, et les jours de grosses chaleurs.
  • Attention lorsque vous portez votre bébé (écharpe, foulard, porte- bébé, hamac…), il doit en permanence garder le nez dégagé.
  • L’allaitement maternel est un petit facteur de protection.
  • L’usage habituel d’une tétine également, si votre bébé a souvent besoin de téter.
  • Apprenez à votre bébé à jouer sur le ventre lorsqu’il est réveillé.

De ne plus laisser Bébé dormir sur le ventre

Depuis que les pédiatres et les généralistes de tous les pays de- mandent aux parents de ne plus faire dormir Bébé sur le ventre, la mort subite du nourrisson a reculé de 75 % en moins de 20 ans. C’est donc très efficace !
De ne pas allonger Bébé immédiatement après son biberon ou sa tétée
Avec ou sans rot, attendre 15 minutes avant d’allonger un tout-petit qui vient de boire son lait, évite qu’il ne régurgite et s’étouffe, alors qu’il est déjà en position allongée.

De ne plus m’endormir avec Bébé dans mon lit

Avec ses oreillers, ses couettes ou ses couvertures, le lit d’un adulte, ou même un canapé, n’est vraiment pas adapté à Bébé, il risque d’avoir trop chaud et de s’enfouir le visage. En plus, des accidents d’écrasement thoracique arrivent quand l’adulte dort profondément. Que ce soit pour une courte sieste ou une longue nuit, c’est donc chacun dans son lit !
Si vous allaitez dans votre lit, replacez votre bébé dans son lit avant de vous rendormir.
Ne secouez jamais votre bébé, sa tête et son cou sont fragiles.

Photo Credit: <a href=”https://www.flickr.com/photos/44522210@N00/8612436297/”>Cedpics</a> Flickr via <a href=”http://compfight.com”>Compfight</a> <a href=”https://creativecommons.org/licenses/by-nc-sa/2.0/”>cc</a>